êtes-vous né(e)
avant le 23/08/2001 ?

Votre langue

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
À consommer avec modération.

G'VINE
LE GIN DE FRANCE

Découvrez un produit véritablement à part dans l’univers des gins : G’Vine !

Élaboré depuis 2006 sur les terres de Maison Villevert, dans la région de Cognac, ce Gin de France est un spiritueux de haute noblesse, incomparable. Complexe, délicat et harmonieux, il est élaboré à partir de fleurs de vigne macérées dans l’alcool de raisin et saura vous séduire par sa rondeur et son équilibre.

La fleur de vigne au cœur du gin

La fleur de vigne
au coeur du gin

Le gin unconventional by nature

C’est au coeur de Maison Villevert, domaine familial du 16 e siècle, proche de Cognac, que G’Vine a été imaginé et qu’il est aujourd’hui conçu. Unconventional par nature, G’Vine est unique et original : un gin de raisin, élaboré en France et tout droit sorti de l’imagination du maître distillateur Jean-Sébastien Robicquet.

L’utilisation de la fleur de vigne dans l’élaboration de G’Vine est un choix assumé : celui de l’audace et du luxe à la française. En jouant avec les conventions et en bousculant les normes, Jean-Sébastien Robicquet propose aux amateurs de gin une expérience sans égale. Dégusté seul ou dans un cocktail, G’Vine va vous convaincre par son authenticité et sa différence, pour le plus grand bonheur de votre palais.

Le retour aux origines

Le secret aromatique du gin G’Vine réside dans l’utilisation de la fleur de vigne, un produit rare et complexe à obtenir. Éphémère, cette fleur apparaît seulement quelques jours, généralement au mois de juin. La floraison donne alors au vigneron une idée sur la date des vendanges, soit environ cent jours plus tard.

Puisque les fleurs sont essentielles à la production du raisin, leur cueillette au printemps réduit le volume des vendanges en septembre. Si l’on tient également compte des aléas climatiques et des risques de gel ou de grêle, on comprend alors que G’Vine est un produit d’exception, rare et délicat.

Découvrir

Le Gin : six siècles d’histoire

Il faut remonter à la fin du 15 e siècle (1495), en Hollande, pour attester des premières traces de l’existence du gin. Importé dès 1575 en Angleterre, il y devient à partir de la fin du 17e siècle, sous le règne de Guillaume III d’Orange, la seule eau-de-vie autorisée. Les premiers gins anglais font ainsi leur apparition. Dès lors, deux grandes familles de gins vont se distinguer : les gins de type hollandais à double distillation et les gins dits London Gin Dry, produits par simple distillation.

La fleur de vigne au coeur de G’Vine

Le secret aromatique du gin G’Vine réside dans l’utilisation de la fleur de vigne, un produit rare et complexe à obtenir. Éphémère, cette fleur apparaît seulement quelques jours, généralement au mois de juin. La floraison donne alors au vigneron une idée assez précise de la date des vendanges, soit environ cent jours plus tard.

Puisque les fleurs sont essentielles à la production du raisin, leur cueillette au printemps réduit le volume des vendanges en septembre. Si l’on tient également compte des aléas climatiques et des risques de gel ou de grêle, on comprend alors que G’Vine est un produit d’exception, rare et délicat.

La méthode d’élaboration de G’Vine

Si la grande majorité des gins produits à travers le monde sont issus du distillat de céréales, Jean-Sébastien Robicquet et Maison Villevert ont choisi d’utiliser l’alcool de raisin. Celui-ci est bien plus doux que l’alcool de céréales et offre une toile de fond bien plus suave pour élaborer un gin équilibré. Mais G’Vine bouscule les codes habituels du gin d’une autre façon encore en intégrant, dans sa fabrication, un distillat de fleurs de vigne.

Nos fleurs de vigne sont récoltées à la main. Elles sont ensuite macérées dans de l’eau-de-vie de raisin pendant quelques jours puis distillées pour offrir un alcool merveilleusement parfumé. L’essence de fleurs est ensuite associée aux autres distillats de plantes et épices pour ne former qu’un. S’ensuit alors une nouvelle distillation dans un alambic baptisé « Lily-Fleur », dernière étape avant l’obtention de G’Vine, Gin de France.

Frenchgin

@GVineGin