êtes-vous né(e)
avant le 21/08/2001 ?

Votre langue

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
À consommer avec modération.

G’Vine
le gin à base de
fleur de vigne et de raisin

Saviez-vous que les premiers gins étaient élaborés à base d’eau-de-vie de raisin ? Avec l’essor du commerce et des échanges internationaux, les céréales, moins chères à produire, vinrent petit à petit supplanter le raisin et, aujourd’hui, ce sont près de 99 % des gins dans le monde qui sont élaborés à base de céréales fermentées.

Pourtant Jean-Sébastien Robicquet, maître distillateur de Maison Villevert, et son équipe décident, au début des années 2000, de s’affranchir des règles établies tout en respectant la tradition. Le vignoble qui entoure Villevert lui inspire une volonté d’innover, de se démarquer radicalement des grandes maisons de spiritueux et de créer son propre style. Il estime que le raisin anoblit les catégories de spiritueux.

Gin de France

Le raisin
au cœur du gin

L’idée de produire un gin à base d’alcool de raisin germe à partir de 2004. La matière première est disponible localement et il ne reste plus qu’à trouver la plante aromatique qui fera la différence : ce sera la précieuse fleur de vigne. C’est ainsi que G’Vine Floraison apparaît sur le marché et surprend les dégustateurs par son originalité. Le Gin de France est né, prêt à promouvoir l’art de vivre à la française dans le monde entier.

Le choix du raisin pour notre gin G’Vine vise un résultat bien précis. L’alcool de raisin est naturellement plus soyeux et plus capiteux que les autres eaux-de-vie à base de céréales. De plus, par sa suavité, cet alcool permet de sublimer le parfum des plantes aromatiques et des épices.

L’ugni blanc

C’est en partie grâce au cépage ugni blanc, que Maison Villevert élabore G’Vine. Ce cépage d’origine toscane est arrivé en France au 14e siècle sous l’impulsion des papes installés en Avignon. Il se répand alors dans le sud de la France, particulièrement bien adapté au climat et aux sols.

Son développement au Moyen-âge accompagne celui des eaux-de-vie telles que le Cognac à partir de la Guerre de Cent Ans. L’ugni blanc propose effectivement un équilibre sucre-arôme-acidité idéal pour élaborer les « eaux ardentes » tant appréciées des Hollandais et des Anglais. Son acidité permet de bien le conserver pendant le transport et son faible degré laisse plus facilement place aux arômes.

L’utilisation de la fleur de vigne est une prodigieuse idée de Jean-Sébastien Robicquet. Dans sa quête d’un gin vraiment original, le maître distillateur eut l’idée de faire macérer cette fleur dans l’alcool de raisin, puis d’assembler le tout avec le genièvre et 9 autres plantes et épices. Ce choix audacieux se révélait également courageux, car les fleurs récoltées ne pouvaient plus donner de raisin en septembre.

La fleur de vigne

Le raisin : secret d’un gin frais et floral

C’est un franc succès qui accompagne la sortie de G’Vine Floraison en 2006. Notre gin de raisin, unique au monde, convainc autant qu’il surprend avec sa justesse et son élégance.

Gin de France
Gin de France

Les avantages de
l’ugni blanc

L’utilisation majoritaire de l’ugni blanc pour produire l’alcool de base crée une harmonie salutaire pour notre gin. Les arômes sont parfaitement soutenus par la rondeur et la charpente de l’eau-de-vie. Cette dernière assure un équilibre incomparable, grandement apprécié par tous les passionnés de mixologie.

La fraîcheur de la fleur de raisin

Rehaussée par l’alcool, la fleur de vigne exprime toute sa délicatesse. Son parfum discret au moment de la récolte se dévoile timidement en bouche, jusqu’à ce que sa fraîcheur vous emporte. G’Vine Floraison est aujourd’hui salué par tous, néophytes comme connaisseurs, pour son audace et son originalité si « unconventional ».